L’Histoire se fait tirer le portrait!

Il y a maintenant près de 20 ans que le monde entier s’est converti à la photographie numérique. Les téléphones intelligents ont détrôné les appareils à pellicule, qui eux-mêmes avaient envoyé aux oubliettes les vieux Polaroïd et les « caméras à diapositives »! Mais si on remonte encore plus loin dans le temps, c’est le procédé sur plaques de verre ou de métal qui a régné pendant plus d’un demi-siècle. Un grand doigté était nécessaire pour maîtriser l’équilibre fragile entre la lumière et les différents composés chimiques permettant de révéler l’image sur la plaque. Et si l’on recule encore plus loin, point de «technologie»: c’est résolument vers l’artiste qu’on devait se tourner. Fusains, crayons et pinceaux ont été, pendant des siècles, les médiums privilégiés pour conserver la mémoire des gens et des choses. Dans le cadre des 5e Rendez-vous d’histoire de Québec, le volet L’Histoire se fait tirer le portrait! propose de redécouvrir ces pans fascinants de l’histoire en s’intéressant à la pratique du portrait, aux artistes et photographes d’autrefois, ainsi qu’aux anciens procédés utilisés pour réaliser des photographies. Huit activités captivantes vous attendent!

Conférences historiques:

Ateliers de création:

Activités et présentations spéciales:

Ce projet a été créé grâce au soutien de l’Entente de développement culturel
entre le ministère de la Culture et des Communications et la Ville de Québec.
Sa tenue est possible grâce à la collaboration du Musée de la civilisation.